Lancement du programme « Fret21, les chargeurs s’engagent »

4 juin 2015 / dans Actualités / par Christian Carbonell

 

Inspirés par le dispositif « Objectif CO2″ créé il y a six ans, les chargeurs et l’Ademe lancent un programme de réduction volontaire des émissions de CO2 du transport routier à l’attention des chargeurs. Après une phase pilote avec le concours de neuf entreprises, son déploiement national est annoncé en janvier 2016.


Signature du programme "Fret21, les chargeurs s'engagent" le 20 mai à Paris en présence de Ségolène Royal, ministre du MEDE, Bruno Lechevin, président de l’Ademe, Denis Choumert, président de l’AUTF, et des représentants des neuf premières entreprises volontaires © AUTF

Signature du programme « Fret21, les chargeurs s’engagent » le 20 mai à Paris en présence de Ségolène Royal, ministre du MEDE, Bruno Lechevin, président de l’Ademe, Denis Choumert, président de l’AUTF, et des représentants des neuf premières entreprises volontaires © AUTF
À l’étude depuis plusieurs années, le programme national d’engagement volontaire des chargeurs, en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues aux transports de leurs produits, a été officiellement lancé le 20 mai à l’occasion du sommet mondial Business & Climat à Paris. Baptisé « Fret21, les chargeurs s’engagent », il est à l’initiative de l’AUTF et de l’Ademe sous le parrainage du ministère de l’Écologie durable et de l’Énergie. « Fret21 a pour objectif d’inciter les entreprises agissant en qualité de donneurs d’ordre des transporteurs à mieux intégrer l’impact de leurs transports dans leur stratégie de développement durable », précise le MEDE. Dans une phase pilote avant un déploiement national à compter de janvier 2016, neuf chargeurs* se sont engagés dans la démarche sur une période de trois ans.

« Un millier de chargeurs engagés d’ici 2020″

Début 2016, le programme sera accessible à tous les chargeurs quelles que soient leur taille et leurs activités. Selon l’Ademe et l’AUTF, un millier d’entreprises pourraient s’engager d’ici 2020. Fret21 serait alors à l’origine d’une économie des émissions d’environ 200.000 tonnes de CO2 sur l’année 2020 et, en cumul sur la période 2015-2020, d’une économie de 400.000 tonnes. « Dans un premier temps, l’impact environnemental considéré sera focalisé sur les émissions de CO2, mais le dispositif pourra à terme intégrer d’autres impacts, notamment les émissions de polluants », indique le ministère.

Engagement de trois ans

Le programme volontaire Fret21 conjugue un engagement de moyens et un objectif de résultats. En quatre étapes, il comprend la quantification de l’impact environnemental, la mise en œuvre d’actions, leur suivi, et l’atteinte d’un objectif de réduction sur une période de trois ans.  Dans ce schéma ponctué par un bilan annuel, les chargeurs candidats disposeront d’un catalogue de mesures de réduction, d’un outil de calcul de leurs émissions et des gains associés pour chacune des actions lancées. D’ici fin 2015, l’Ademe ouvrira un portail en ligne d’informations dédié, avant la création courant 2017 d’une plateforme web permettant aux entreprises d’établir l’ensemble de leurs démarches et d’effectuer leur suivi en ligne.
Sur catalogue, les actions de réduction relèvent de quatre catégories dont les optimisations en termes de coefficients de chargement et de distances parcourues. Une troisième série de mesures concerne le choix des moyens de transport routier (motorisation Euro 6 par exemple) ou le recours à des modes alternatifs à la route. La prise en compte de la dimension environnementale dans l’acte d’achat de prestations de transport est également considérée. Chaque entreprise volontaire signera un accord avec l’Ademe dans lequel elle précisera un objectif de réduction des émissions de CO2 et les actions mises en œuvre pour l’atteindre.

Approche éprouvée

Fret21 s’inscrit dans la continuité de la démarche « Objectif CO2, les transporteurs s’engagent ». Lancée en 2008 par l’Ademe et les organisations professionnelles de la filière, celle-ci recense à ce jour la participation de plus de 1.000 entreprises du transport routier de marchandises et de voyageurs. Avec près de 100.000 véhicules impliqués, soit 18 % des poids lourds sous pavillon français, le programme Objectif CO2 a permis d’économiser plus d’un million de tonnes de CO2 depuis six ans.

* Air Product, Carrefour, Coca Cola Entreprise, Ferrero, Fleury Michon, Hénaff, Orrion Chemicals Orgaform, Placoplatre et SCA

Érick Demangeon
Vendredi 22 Mai 2015

Laisser un commentaire

Vous voulez vous joindre à la discussion ?
Sentez-vous libre de contribuer !

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Design & develop by Nans Pellicari (NaN studio)